Paréidolie

Qu’est-ce que la paréidolie ?

Une paréidolie (aussi écrit paréidolie, du grec ancien para-, « à côté de », et eidôlon, diminutif d’eidos, « apparence, forme ») est une sorte d’illusion d’optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identifiable, souvent une forme humaine ou animale. C’est cette étonnante capacité du cerveau humain à « donner du sens » là où il n’y en a pas réellement, et dont les mécanismes cognitifs sont encore mal connus.

Plus généralement, la paréidolie permet de saisir que toute perception est construction : c’est le sujet qui donne du sens à des stimulis perceptifs. Les exemples dans la vie courante sont légions : formes familières dans les nuages et dans diverses taches et objets. Il arrive ainsi que des personnes observent dans leur environnement des formes qui leur paraissent signifiantes. Ce phénomène est fréquent dans les photographies.

L’exemple le plus célèbre est probablement le « visage de Mars », illusion d’optique dûe à la succession particulière, de zones d’ombres et de lumière. La paréidolie se trouve également utilisée dans le cadre clinique à travers le célèbre test de Rorschach. Le sujet donnera sens à des tâches d’encres qui lui sont présentées en fonction de ses propres représentations mentales, donnant ainsi un aperçu de certaines de ses dynamiques psychiques.

Le phénomène de paréidolie s’avère parfois très troublant pour certaines personnes, qui peuvent par exemple le considérer comme le signe d’un défunt. Quelle que soit au final l’explication de ce phénomène, il est donc souvent important de tenter d’en saisir le sens pour la personne, au-delà de son caractère étrange.

Un instinct de survie

Bien qu’elle puisse apparaître à la suite d’un dysfonctionnement du cerveau, la paréidolie est généralement causée par la tendance naturelle à assimiler des perceptions nouvelles à celles déjà connues et répertoriées. C’est la plupart du temps utile pour identifier un objet nouveau comme appartenant à une catégorie connue, mais peut entraîner des erreurs. L’effet stroop est une autre variété de cette même préférence des sens à interpréter une perception en la comparant à celles déjà connues. Pour tester de façon concrète cet effet, il suffit de nommer la couleur dans laquelle est écrit chacun de ces mots le plus rapidement possible :

Test 1 : RougeBleu – Orange – VertViolet Rose

Test 2 : RoseVertRougeVioletOrangeBleu

Si vous êtes aussi « pas doués » que moi, vous aurez facilement mis 2 secondes de plus à lire la seconde ligne !

Bref, cette faculté découle possiblement d’un avantage évolutif ayant mené à une hypersensibilité à détecter une présence, qui favorise la survie mais pas nécessairement la précision. Ainsi, par exemple, les erreurs se font presque toutes dans la même « direction » : des faux positifs (reconnaître une présence qui n’est pas là) plutôt que des faux-négatifs (ne pas reconnaître une présence).

À la différence des autres illusions d’optiques, qui découlent des lois universelles de la perception humaine, chacun peut, dans le cas des paréidolies, voir une chose différente. L’humain a tendance à deviner notamment des visages dès qu’un objet y ressemble. Les attentes, les prédispositions, la culture de chacun a un impact sur ces « projections ». Ainsi, par exemple, le test de Rorschach est basé sur cette fonction cognitive. Les paréidolies relèvent donc de phénomènes cognitifs complexes.

Des visages vus du ciel

Dans le même esprit, le studio Berlinois Onformative c’est amusé à concevoir un programme pour repérer dans google earth les visages vus du ciel.

Ce « robot » spécialisé en paréidolie survol la terre de long en large, suivant les différents niveaux de zoom disponibles, à la recherche de visages cachés.

Ci-dessous une petite vidéo de démonstration et quelques « visages » détectés.

[Source Wikipédia , grapheine.com, ]

Leonard de Vinci a également écrit sur la paréidolie, comme un outil artistique et poétique.

« Si vous regardez tous les murs tachetés de diverses taches ou avec un mélange de différents types de pierres , si vous êtes sur le point d’inventer une scène que vous serez en mesure de voir une ressemblance avec divers paysages différents ornés de montagnes, rivières, rochers , arbres , plaines, vallées larges et divers groupes de collines« , écrit-il dans ses notes.