Halo lunaire

Halo lunaire ou parasélène  : Le phénomène se produit lorsque la Lune est assez basse sur l’horizon et que l’atmosphère est chargée de cristaux de glace présents dans les nuages de haute altitude (troposphère) appelés cirrus ou cirrostratus. Les cristaux se constituent naturellement dans les nuages suivant une symétrie hexagonale, en prenant la forme d’un prisme allongé, ou bien d’un hexagone ou d’une étoile à six branches aplatis. Durant leur chute, ces particules, qui présentent des angles tous égaux à 60° ou 120°, peuvent s’orienter spontanément dans le sens horizontal et forment un réseau de prismes qui reflète et réfracte la lumière solaire. Lorsque la lumière traverse des cristaux entre faces formant entre elles un angle de 60°, le minimum de déviation est de 22°, conditionnant la dimension apparente du halo principal, ou petit halo. Les parasélènes sont situés à ce même angle de part et d’autre de la Lune lorsque celle-ci est sur l’horizon, et s’en écartent d’autant plus qu’il est haut dans le ciel.

Voir Halo solaire

Téléchargez gratuitement HaloSim3.6 sur Atmospheric Optics