Ballon solaire

Le ballon solaire est un aérostat semblable à la montgolfière sauf qu’il n’utilise pas de brûleur, ni aucune autre source de chaleur exceptée celle fournie par le soleil. Comme les autres aérostats, le ballon solaire est en sustentation grâce à la poussée d’Archimède.

Les dimensions d’un ballon solaire dépendent de l’utilisation à laquelle il est destiné. On cherche en général à transporter une charge utile de masse définie. Pour soulever cette masse, il faut que le volume du ballon soit suffisamment important.

L’air du ballon est réchauffé par les rayonnements du soleil.

Pour trouver ce volume minimal, on applique la formule de la poussée d’Archimède. Il faut se fonder sur une différence de masses volumiques entre l’air à l’intérieur du ballon et l’air ambiant. S’il fait 20°C de plus dans le ballon qu’à l’extérieur, alors la différence de masses volumiques sera d’environ 80 g/m3.

Types de vol :

Le ballon solaire est le plus souvent construit et utilisé par des amateurs. Les objectifs d’un vol de ballon solaire sont très variés. Cela peut aller du simple plaisir de le voir voler, jusqu’à l’expérience embarquée avec radio-transmission des données et suivi du ballon par GPS, en passant par la traditionnelle photographie aérienne. Certaines personnes utilisent même leur ballon pour s’élever dans les airs.

L’enveloppe du ballon est un film fin de polyéthylène noir qui capte la chaleur des rayonnements solaire ce qui a pour effet de réchauffer l’air dans le ballon.

La NASA étudie la possibilité d’utiliser les ballons solaires pour l’exploration de la planète Mars et même de Jupiter et Saturne.

Source



Liens divers :

http://aerocene.org/

http://ballonsolaire.pagesperso-orange.fr/

http://ballonsolaires.over-blog.com/

https://www.carnetdevol.org/reportages-ballon/christophe/praturlon.html

http://www.carnetdevol.org/reportages-ballon/solaire.html