Lanternes Célestes

Les lanternes célestes (également appelées lanternes volantes, thaïlandaises ou chinoises) sont des ballons à air chaud traditionnels utilisés depuis plusieurs siècles en Asie du Sud-Est.

L’OBSERVATION de lanterne peut durer de 1 à 10 minutes.

Lancée seule ou le plus souvent en nombre, ces lampions-montgolfières surprennent de nombreux témoins. La luminosité d’une étoile très brillante, une couleur jaune-orangé, voire blanche, rouge ou violet, un déplacement au gré du vent sont caractéristiques des lanternes thaïlandaises. Voir plus d’information dans la Note sur les lanternes volantes.
Comme les lanternes sont souvent lâchées les unes après les autres, le résultat est souvent une file très organisée de lumières volantes. Et de même,  les bruleurs se consommant l’un après l’autre, on peut assister à une extinction des lanternes une par une.

Le déplacement très régulier des lanternes dans le ciel est celui d’un objet porté par un léger vent ; si les objets survolent des zones industrielles avec de fortes ventilations ou de grosses sources de chaleur, la trajectoire est bien sûr irrégulière.
Ces lanternes volant en groupe organisé sont quelquefois interprétées comme un énorme objet unique  de couleur gris-anthracite balisé de points lumineux, comme un immense vaisseau spatial sombre balisé de lumières orange. Cette illusion, dite “de forme”, ou “de contour” (Cf Théorie de la gestalt), proche de l’illusion de paréidolie, est bien connue depuis des siècles. Les formes des constellations stellaires sont issues du même mécanisme d’interprétation visuelle intuitive.

Autre caractéristique du phénomène, la date ou jour de l’observation : l’hypothèse sera renforcée si l’évènement arrive dans la nuit de samedi à dimanche, une nuit de grande fête nationale ou locale. Mais les occasions de lâchers de lanternes se multiplient : lancées initialement seulement à l’occasion de fêtes thaï (Loy Kratong) ou au nouvel an chinois, elles sont maintenant lâchées lors des mariages, naissances, anniversaires et même funérailles. Tous les jours sont en fait possibles.

A l’instant de la disparition, certains témoins pourront avoir l’illusion optique d’un éloignement à vitesse vertigineuse ; ce n’est que l’extinction plus ou moins progressive du brûleur. La lanterne une fois éteinte est généralement invisible dans le ciel nocturne.
Ces lâchers de lanternes sont devenus très fréquents : le plus gros distributeur en France en vend plus de 60 000 par an !

Pour en être sûr : Observer aux jumelles, se renseigner dans le voisinage si un mariage ou une fête locale ne s’est pas terminée par le lâcher de ces lanternes porte-bonheur (dans le meilleur des cas, la mairie locale aura été avertie avant le lâcher ). Vérifier le vent local auprès de sites météo, et comparer au sens de déplacement des objets (Attention, on ne ressent souvent aucun vent au sol, alors qu’un léger vent souffle à 100 ou 200 m d’altitude).

crédits : Geipan

 

Expertises PHOTOS IPACO :

  1. http://www.ipaco.fr/FR_IFO_B_lante_050611.pdf
  2. http://www.ipaco.fr/FR_IFO_B_lanter_150212.pdf

Plaquette dédiée GEIPAN : LES LANTERNES VOLANTES, UNE MÉPRISE COURANTE  .pdf

Vidéo GEIPAN : http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/documents/Lanterne-chute.flv

Wiki

http://fr.toysfab.com/2012/01/fabriquer-une-lanterne-volante-ou-lanterne-celeste/

Prévisions météorologiques  : https://www.ventusky.com/